💛VOUS CONNAÎTREZ L'ÉTERNEL💛

Vous ConnaĂźtrez L'Éternel Marchez toujours dans l'Amour et Soyez BĂ©nis !

💛TOUS MES TÉMOIGNAGES💛

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛MON TÉMOIGNAGE PRINCIPAL RETRAÇANT MA VIE :💛

MON TÉMOIGNAGE PRINCIPAL RETRAÇANT MA VIE :
BONJOUR.
MOI JOSÉ CATELAN.
Je suis nĂ© le 14 octobre 1977 dans le dĂ©partement de l’IsĂšre avec un virus Cyto-MĂ©galo, c’est un virus qui est Ă  l’origine de faibles dĂ©fenses immunitaires dans le sang.
On a dĂ©couvert cette pathologie chez moi Ă  l’Ăąge de 1 mois et a disparu de mon organisme Ă  l’Ăąge de 6 ans.
Je pourrais vous parler du pĂšre de CĂ©line ma sƓur qui se prĂ©nommait Denis NOIR qui me faisait lui aussi subir des maltraitances.
J’avais que entre 4 et 6 ans lorsque il me jeta contre les murs rĂ©guliĂšrement ou alors qui me faisait subir des brĂ»lures avec sa cigarette sur le corps, ou alors qu’il me faisait d’autres choses dont je me souviens pas vraiment.
À l’Ăąge de 6 ans je me suis retrouvĂ© dans un centre Somato-Psychologique Ă  Lens-en-Vercors dans le dĂ©partement de l’IsĂšre pour des enfants qui avaient des problĂšmes:
– soit comportemental,
– soit en grave Ă©chec scolaire.
J’Ă©tais dans ce centre de mes 6 ans Ă  mes 10 ans.
Les 4 annĂ©es que j’ai passĂ©es dans ce centre Somato-Psychologique qui s’appelait le bocage on Ă©tait je crois les plus belles annĂ©es de mon enfance, car je me sentais vraiment heureux.
OĂč il est vrai que j’Ă©tais un enfant un petit peu turbulent et qu’il m’arrivait aussi de faire quelques bĂȘtises comme tous les enfants, mais c’est dans ce centre Somato-Psychologique que j’ai vraiment eu le vrai bonheur qu’un enfant doit avoir.
Lors de mes 6 ans jusqu’Ă  ma 12Ă©me annĂ©e, je rentrer que le weekend et les vacances scolaires Ă  la maison.
À l’Ăąge de 10 ans je quitte le centre Somato-Psychologique pour me retrouver en maison de correction car j’avais Ă  l’Ă©poque oĂč j’Ă©tais dans ce centre Somato-Psychologique mis le feu involontairement dans une grange oĂč il y a eu bien entendu pour plusieurs milliers de francs de dĂ©gĂąts matĂ©riel.
Je ne suis resté dans cette maison de correction à cÎté de Pont-de-Claix dans la région de Grenoble dans le département 38 IsÚre seulement 8 mois.
J’ai fĂȘtĂ© mes 11 ans dans cette maison de correction.
Et c’est Ă  la suite oĂč j’ai quittĂ© cette maison de correction fin avril 1988 que je suis parti avec mes parents dans un village qui se nomme Chauffayer dans le dĂ©partement 05 des Hautes-Alpes.
Et la rentrĂ©e de septembre suivante j’ai intĂ©grĂ© un IME Institut-MĂ©dico-Éducatif dans la ville de Gap, dĂ©partement 05.
Étant donnĂ© le comportement nerveux que j’avais ainsi que quelques soucis psychologiques que j’ai eu Ă©tant enfant, je ne pouvais ĂȘtre scolarisĂ© dans le scolaire normal.
De mes 11 ans Ă  mes 17 ans, j’ai Ă©tĂ© scolarisĂ© dans 2 Instituts-MĂ©dico-Éducatifs oĂč j’ai reçu des enseignements dans des ateliers techniques en polyvalent sur une pĂ©riode de 3 ans comme :
– la cuisine en restauration,
– la menuiserie,
– l’horticulture,
– la maçonnerie,
– la peinture en bĂątiment,
– et la mĂ©tallerie.
Étant adolescent dans cet Ă©tablissement d’Institut-MĂ©dico-Éducatif, ayant quelques problĂšmes nerveux car j’Ă©tais considĂ©rĂ© comme un enfant trĂšs turbulent, le mĂ©decin me prescrivit des mĂ©dicaments neuroleptiques.
Ma maman Ă©tait contre.
Les mĂ©decins ne voulurent pas arrĂȘter les traitements.
Avec tous les neuroleptiques que j’avais Ă  cette Ă©poque, ce qui reprĂ©sente entre 15 et 20 comprimĂ©s par jour, je me retrouvais Ă  avoir des troubles du comportement qui m’ont conduit dans une clinique psychiatrique Ă  Bouc-Bel-Air prĂšs de Marseille, en 1995, pendant environ 2 Ă  3 mois, car je prenais mes mĂ©dicaments n’importe comment.
J’ai d’ailleurs fĂȘter mes 18 ans dans cette clinique.
Bien entendu ayant sĂ©journĂ© dans cette clinique, mon Ă©tat ne s’est pas arrangĂ©.
Lorsque ma Maman est venu me rĂ©cupĂ©rer Ă  la fin du mois d’octobre 1995, j’Ă©tais un vrai zombie.
Je m’explique :
– Je ne mangeais pratiquement rien,
– et je dormais toute la journĂ©e et toute la nuit,
– j’Ă©tais incapable de marcher droit,
– et je titubais comme si j’avais consommĂ© de l’alcool en forte dose.
Et cela a durĂ© plusieurs semaines avant que je sois dĂ©barrassĂ© dans mon corps de ses mĂ©dicaments qui m’avaient complĂštement droguĂ©.
À la suite de cela, ma maman m’a emmenĂ© consulter un mĂ©decin spĂ©cialisĂ© avec lequel elle a rempli une demande « A.A.H »,
ce qui signifie :
– « Allocation pour Adulte Handicapé ».
Suite Ă  cela, ma maman a fait une demande de logement dans un village qui s’appelle Saint-Pierre de ChĂ©rennes dans l’IsĂšre.
C’est d’ailleurs dans ce village que se produisit le suicide collectif de la secte le temple solaire en dĂ©cembre 1995.
Si vous regardez sur Google, vous aurez toutes les infos concernant cet Ă©pisode.
En 1998 ma maman donne son cƓur au SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST DE NAZARETH, et moi, je fais pareil, sauf que je n’Ă©tais pas vraiment sincĂšre dans mon cƓur.
Comme ma maman avait donnĂ© son cƓur au SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST DE NAZARETH, je me suis dit pour me faire bien voir, je vais faire la mĂȘme chose, mais je n’avais pas Ă  cette Ă©poque de relations personnelles avec le SEIGNEUR JÉJUS-CHRIST DE NAZARETH, car en rĂ©alitĂ© j’Ă©tais au service de Satan.
Donc dans ma vie, il n’y eut aucun changement, et je continuais malgrĂ© que j’allais Ă  l’Ă©glise le dimanche avec ma maman Ă  faire :
– mes bĂȘtises,
– et mes infractions au code pĂ©nal,
durant la semaine.
_______________
Je suis l’aĂźnĂ© de 3 enfants :
– ma sƓur CĂ©line,
– et mon frĂšre Christophe.
Je ne vais pas parler de ce qu’ont vĂ©cu :
– ma maman,
– ma sƓur CĂ©line,
– ou mon frĂšre Christophe,
car je ne peux pas parler Ă  leur place.
Là je vous raconte juste mon témoignage à moi.
_______
Ayant beaucoup souffert dans mon enfance d’avoir Ă©tĂ© Ă©loignĂ© de la maison familiale pour ĂȘtre dans ce centre Somato-Psychologique ainsi que dans l’Institut-MĂ©dico-Educatif, j’en voulu Ă  ma maman est Ă  ma sƓur, car j’Ă©tais un peu jaloux.
Ma sƓur Ă©tait tous les jours Ă  la maison, et moi je rentrais bien souvent qu’un weekend par mois Ă  la maison.
À la suite de cette jalousie et de cette rancƓur que j’eus envers ma famille, je me vengeais sur mon petit frĂšre en le maltraitant physiquement et psychologiquement alors qu’il n’Ă©tait qu’un tout petit enfant.
Et Ă  cĂŽtĂ© bien entendu, je fais beaucoup de bĂȘtises et je commis beaucoup de dĂ©lits punissables par la loi aussi bien humaine, que par la loi de L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT.
En fin de l’annĂ©e 2001, je vais sur Paris avec ma chienne Pila que j’ai adoptĂ© quand elle eut 2 mois, et bien entendu, comme je viens sur Paris juste avec :
– ma chienne,
– mon sac Ă  dos,
– et les mains dans les poches,
je me retrouvais SDF.
Arrivant sur Paris, je ne connaissais pas les adresses oĂč l’on pouvait :
– se nourrir gratuitement,
– se laver gratuitement,
– ou ĂȘtre hĂ©bergĂ© gratuitement,
« Alors on peut dire que j’ai connu la faim et le manque de propreté ».
J’ai tellement connu la faim, que je prĂ©fĂ©rais partager les croquettes de ma chienne entre elle et moi.
Je sais que ça peut en dĂ©goĂ»ter certains ce que je viens de dire, mais je vous assure que quand on a vraiment faim, on est prĂȘt Ă  manger tout ce qui nous tombe sous la main.
Quand je parle de faim, je ne parle pas de sauter un ou deux repas, mais je parle de rester 7 Ă  8 jours sans rien manger.
Ma maman est arrivĂ©e sur Paris quelques mois aprĂšs moi, et je la retrouvais par la grĂące de L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT dans des circonstances qui ne pouvaient venir que de L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT.
Peu de temps aprĂšs, ma maman et mon frĂšre ont trouvĂ© une chambre d’hĂŽtel longue durĂ©e, et Ă  la suite de cela, j’ai pu laisser ma chienne Ă  l’hĂŽtel et lĂ , j’Ă©tais libre de mes mouvements pour commettre toutes sortes de dĂ©lits :
– Vol
– Agression
– Cambriolage
– Tentative de viol
– Tentative de meurtre.
Et en plus de cela, j’Ă©tais quelqu’un :
– de trĂšs violent,
– et de raciste.
Je me bagarrais tout le temps, et avec tout le monde, et je connus des période de garde à vue réguliÚrement.
Je vous assure, il valait mieux que vous ne me connaissiez pas en ce temps-lĂ , car j’Ă©tais quelqu’un de mĂ©chant Ă  l’intĂ©rieur comme Ă  l’extĂ©rieur et je ne me prĂ©occupais pas du mal que je pouvais faire.
Un jour ma maman me dit ceci :
ArrĂȘte car si tu continues ainsi tu risques :
– soit de te retrouver en hĂŽpital psychiatrique,
– soit en prison.
Figurez-vous que j’en ai fait qu’Ă  ma tĂȘte Ă  ce moment-lĂ , et comme je n’ai pas Ă©coutĂ© les avertissements de ma maman qui venait de L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT Lui-mĂȘme, je connus :
– et la prison,
– et l’hĂŽpital psychiatrique.
En prison personne ne pouvait ĂȘtre avec moi tellement que je cherchais la bagarre.
Les gardiens m’avaient mis tout seul, et j’ai mĂȘme eu des menaces de mort de la pars des autres dĂ©tenus.
Mais aujourd’hui, je suis persuadĂ© que malgrĂ© le mal que je faisais, L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT m’a protĂ©gĂ© dans son amour.
Sortie de prison, j’ai continuĂ© mes bĂȘtises, et lĂ  par contre, je me suis retrouvĂ© hospitalisĂ© d’office en hĂŽpital psychiatrique, car j’ai Ă©tĂ© d’une telle violence, que c’est la police elle-mĂȘme qui m’a conduit en chambre d’isolement oĂč je fus enfermĂ© pendant 2 mois :
– du 6 juin 2012 au 6 aoĂ»t 2012.
Et Ă  la suite de l’isolement, je fus envoyer en « U.S.I.P » Ă  Nice.
« U.S.I.P » veut dire :
– « UnitĂ© de Soins Intensif Psychiatrique ».
C’est Ă  cet endroit que l’on enferme les dĂ©tenus carcĂ©raux qui ont besoin de soins psychiatriques.
C’est pendant ma pĂ©riode d’enfermement Ă  l’hĂŽpital que je me repentis sincĂšrement devant L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT et que j’ai cherchĂ© Ă  me rapprocher de lui.
Ma repentance Ă©tait sincĂšre, malgrĂ© que cela ne m’empĂȘchera pas de rechuter quelques mois plus tard dans :
– le vol,
– le mensonge,
– les agressions sexuelles,
– ainsi que la violence.
C’est depuis 2013 que je me suis Ă  nouveau repenti de tous les pĂ©chĂ©s volontaires commis.
Depuis je fais tout pour marcher droit avec L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT et pour Lui plaire par mon comportement de tous les jours.
Cela a valu que L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT revienne vers moi et je peux enfin connaĂźtre le bonheur.
Depuis je ne fais rien sans demander Ă  L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT d’abord, et lorsque je commets une erreur, je me repens sincĂšrement et je fais tout pour ne pas recommencer.
Comme je le dis souvent :
– « Si L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT m’a changĂ© moi il peut changer n’importe qui ».
Mais la condition c’est que la personne veuille changer.
_______
Ps:
Les enseignements que je publie rĂ©guliĂšrement sur le site que j’ai crĂ©Ă© ne viennent pas de moi, mais de L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT LUI-MÊME.
Et si je vous dis cela, c’est pour vous dire que si L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT le fait avec moi, il peut le faire avec d’autres.
La condition c’est de chercher L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT de tout son cƓur, et de marcher dans l’amour et la repentance.
_______
VOTRE FIDÈLE AMI DANS LE SEIGNEUR.
JOSÉ CATELAN.

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛L'IMPORTANCE DE RÉPARER SES FAUTES💛

L’IMPORTANCE DE RÉPARER SES FAUTES
Bonjour Ă  tous.
Voici un tĂ©moignage supplĂ©mentaire sur une chose qui m’est arrivĂ© quelques temps aprĂšs que j’ai rĂ©ellement donnĂ© mon cƓur a JĂ©sus-Christ.
Avant d’appartenir au Seigneur, j’ai commis beaucoup de vol Ă  l’Ă©talage au centre commercial Carrefour, prĂšs de la porte de Montreuil, dans la rĂ©gion parisienne.
AprĂšs avoir donnĂ© mon cƓur a JĂ©sus-Christ, j’ai voulu rĂ©parer ce que j’avais commis de mauvais.
J’ai priĂ© Dieu de me rappeler tous les vols que j’avais commis.
Bien entendu, j’ai Ă©tĂ© exaucĂ©.
Le Saint-Esprit m’a tout remis en mĂ©moire, j’ai tout notĂ© sur une feuille de papier.
Donc Ă  cette Ă©poque, j’ai retirĂ© tous les sous que j’avais sur mon compte a la banque, et je me suis rendu avec :
– mon argent
– et ma liste de courses,
au centre commercial Carrefour.
Je me rends dans les rayons de nourriture pour remplir mon caddie avec tout ce qui Ă©tait sur la liste des vols que j’avais commis.
ArrivĂ© au niveau des caisses pour payer, je demande Ă  l’agent de sĂ©curitĂ© qui Ă©tait prĂšs des caisses a voir un responsable du magasin.
Il me demanda pourquoi ?
Je lui rĂ©pondis la vĂ©ritĂ© en ce qui concerne ce qui Ă©tait dans mon caddie, que c’Ă©tait tout ce que j’avais volĂ© sur plusieurs mois, et que je voulais payer ce que j’avais volĂ©.
L’agent de sĂ©curitĂ© m’a dit de patienter et il est allĂ© chercher la responsable du magasin, elle est venue bien entendu trĂšs rapidement, elle m’a demandĂ© de lui confirmer ce que l’agent de sĂ©curitĂ© venais de lui annoncer.
Alors bien sĂ»r je lui est confirmer en rĂ©pĂ©tant la mĂȘme chose que j’avais dit Ă  l’agent de sĂ©curitĂ©.
Elle arrĂȘtait pas de rĂ©pĂ©ter cette phrase :
– J’AI JAMAIS VU ÇA !!!
Elle me demanda au bout d’un moment pourquoi j’avais voulu venir payer ce que j’avais volĂ© ?
Elle me fit remarquer que je m’Ă©tais jamais fait prendre.
Alors je lui ai dit ce que j’avais sur le cƓur Ă  ce moment-lĂ , c’est que j’avais donnĂ© depuis peu mon cƓur a JĂ©sus-Christ et en agissant ainsi c’Ă©tait pour moi un acte de repentance.
Bien entendu, tous les articles qui était dans le caddie, je les ai payés.
« Mais », parce que oui il y a un Mais ,quand j’Ă©tais en train de quitter le magasin, elle m’a rattrapĂ© en courant derriĂšre moi et en m’invitant Ă  la suivre.
Elle a pris deux gros sacs en plastique oĂč elle a mis dedans beaucoup de choses :
– Des lĂ©gumes,
– de la viande,
– des fruits,
– du pain de mie,
– des gĂąteaux,
– des pĂątes,
– du riz,
– de la purĂ©e,
– de la charcuterie,
– du lait.
Et elle m’a dit de partir avec.
Qu’elle m’en faisait cadeau.
J’en ai profitĂ© Ă  ce moment-lĂ  bien entendu pour lui dire que je voulais garder contact avec elle, et la responsable du magasin quelques temps aprĂšs, a donnĂ© son cƓur Ă  JĂ©sus-Christ.
Nous sommes d’ailleurs toujours amis.
MESSAGE ÉCRIT ET PUBLIÉ LE :
JEUDI 30 JANVIER 2020.
VOTRE FIDÈLE AMI DANS LE SEIGNEUR.
JOSÉ CATELAN.

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛TÉMOIGNAGE SUR L’ATTENTAT DU 23 NOVEMBRE 2015 À PARIS💛

TÉMOIGNAGE SUR L’ATTENTAT DU 23 NOVEMBRE 2015 À PARIS
Le vendredi 23 novembre 2015 Ă  21h je dĂ©cide de sortir pour aller boire un sirop Ă  l’eau dans un cafĂ©.
J’étais Ă  cette Ă©poque-lĂ  dans un hĂŽtel hĂ©bergĂ© par une association prĂšs de la place de la Bastille dans le 11Ăšme Arrondissement de Paris.
À cette Ă©poque j’étais sans domicile fixe et je sortais de l’hĂŽpital oĂč j’avais fait un long sĂ©jour.
Donc ce soir-là, le Seigneur m’a dit ceci, tu restes chez toi ce soir.
Moi je ne comprenais pas vraiment pourquoi je devais rester chez moi ce soir-lĂ  mais j’ai obĂ©i.
Retenez bien l’heure qu’il Ă©tait il Ă©tait 21h.
De l’hĂŽtel jusqu’au bar oĂč je devais me rendre pour boire mon sirop Ă  l’eau il me fallait Ă  peu prĂšs 15 minutes Ă  pied.
Le bar oĂč je voulais me rendre ce soir-lĂ  c’était le bar de la belle Ă©quipe situĂ© au 92 rue de Charonne dans le 11e arrondissement de Paris.
En sachant que Ă  21h je voulais me prĂ©parer pour sortir, il me faut 15 minutes Ă  pied pour me rendre au cafĂ© la belle Ă©quipe, et que l’attentat a eu lieu Ă  21h35, et qu’il faut Ă  peu prĂšs 10 Ă  15 minutes pour profiter de la terrasse et de siroter son sirop Ă  l’eau en se reposant un peu, si je n’avais pas obĂ©i a L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT en restant chez moi ce soir-lĂ  je serai parmi les victimes de l’attentat.
Entre 21h45 et 22h j’ai allumĂ© la tĂ©lĂ© sur la chaĂźne des informations BFM Paris et j’apprends l’heure de l’attentat que je viens de dĂ©couvrir ce qui s’est passĂ© au bar la belle Ă©quipe, lĂ  oĂč je voulais aller boire mon sirop Ă  l’eau.
À ce moment-lĂ  j’ai pleurĂ© devant L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT en le remerciant de m’avoir protĂ©gĂ©e, et toute la nuit, je n’ai pas pu dormir du tout car j’ai passĂ© toute la nuit Ă  louer Dieu et Ă  le remercier et en chantant des louanges.
Croyez-moi que quand il vous arrive une expĂ©rience pareille vous ne doutez plus aprĂšs de la protection de L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT Ă  votre Ă©gard.

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛TÉMOIGNAGES D'UNE CONVERSION :💛

TÉMOIGNAGES D’UNE CONVERSION :
Alors qu’avec maman on allait manger Ă  midi au restaurant Ă©meraude de la ville de Paris, l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT me dit clairement dans mon esprit que je devrais aller parler Ă  la dame qui travaille Ă  l’agence immobiliĂšre devant laquelle nous passions pour aller manger.
Je disais au Seigneur que je ne saurais pas quoi lui dire et le Seigneur me dit de cesser de compter sur mes propres forces et de le laisser agir.
Je dis donc Ă  maman qu’elle devra rentrer toute seule Ă  la maison car je devrais aller Ă©vangĂ©liser une dame que je ne connais pas et vers laquelle c’est le Seigneur qui m’envoie, et maman me dit d’accord.
Nous mangeons tranquillement et aprĂšs le repas maman et moi nous nous sĂ©parons, elle pour rentrer Ă  sa maison, et moi pour aller Ă©vangĂ©liser cette nouvelle sƓur en Christ.
Vous allez comprendre aprĂšs pourquoi je dis cette nouvelle sƓur en Christ parce qu’Ă  ce moment-lĂ  elle ne connaissait pas encore le Seigneur.
Je rentre donc dans l’agence immobiliĂšre oĂč elle Ă©tait seule car c’est le Seigneur qui avait prĂ©vu ce temps pour nous deux.
Je me prĂ©sente donc Ă  cette jeune femme comme Ă©tant chrĂ©tien et que c’est l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT qui m’a envoyĂ© vers elle afin qu’elle l’accepte JĂ©sus-Christ de Nazareth dans sa vie.
Au dĂ©part elle se mit Ă  sourire avec un petit air moqueur et lĂ  le Seigneur m’a dit quoi lui dire.
Je lui ai raconté toute sa vie à cette femme que je ne connaissais de nulle part, je lui ai raconté :
– ces deux mariages ratĂ©s,
– son enfance oĂč elle avait touchĂ© Ă  l’alcool et au cannabis,
– son adolescence avec son copain qui abusait d’elle au lycĂ©e,
– la ville d’oĂč elle venait, je ne me souviens d’ailleurs plus la ville d’oĂč elle venait,
– ce qu’elle a dit Ă  ses parents avant de partir de chez elle Ă  l’Ăąge de 17 ans,
– et des tas d’autres choses que le Seigneur m’a fait oublier que je lui avais dit de sa part.
À la suite de cela je lui dis que l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT m’a rĂ©vĂ©lĂ© sur elle qu’elle devait l’accepter car sinon dans un an jour pour jour elle serait morte et perdue en enfer.
Le Seigneur voulait vraiment qu’elle l’accepte aujourd’hui mĂȘme.
À la suite de cela elle se leva me prit dans ses bras et se mit Ă  pleurer en me disant qu’elle voulait de JĂ©sus dans sa vie et qu’elle voulait l’accepter comme son Seigneur.
Je lui ai dit de rĂ©pĂ©ter aprĂšs moi la priĂšre du salut oĂč je lui ai fait avec sa bouche accepter le Seigneur JĂ©sus-Christ de Nazareth dans son cƓur et dans sa vie et je lui promis Ă©galement de lui apporter une Bible le lendemain. 
Je ne savais pas du tout comment j’allais lui apporter une Bible parce que moi je n’en avais qu’une Ă  ce moment-lĂ  et j’y tenais, et le Seigneur me dit ceci :
– va Ă  la Maison de la Bible en face de la gare de Lyon et tu auras une Bible.
Je dis oh Seigneur ! d’accord mais je n’ai pas d’argent avec moi, comment vais-je pouvoir acheter une Bible, mais puisque tu me dis d’aller Ă  la Maison de la Bible, je vais Ă  la Maison de la Bible et je sais que tu me donnera une Bible afin que je puisse tenir ma promesse.
J’arrive Ă  La Maison de la Bible le lendemain en fin de matinĂ©e avant d’aller rejoindre maman pour aller manger et je tourne dans le rayon des Bibles simplement en regardant et en me disant dans ma tĂȘte :
– comment vais-je faire pour lui offrir une Bible ?
Et puis derriùre moi il y a une sƓur en Christ qui me dit vous voulez que je vous offre une Bible.
Et lĂ  je raconte Ă  cette sƓur en Christ Ă  la Maison de la Bible que la Bible que je voulais n’Ă©tait pas pour moi mais pour offrir Ă  une nouvelle convertie Ă  JĂ©sus-Christ qui a acceptĂ© le Seigneur JĂ©sus-Christ la veille suite Ă  mon intervention.
La sƓur en Christ m’a offert l’une des plus belles Bible de la boutique d’une valeur de 70 €.
Et la remerciant tout content, et remerciant surtout Dieu, je me rends avec la Bible dans mon sac rejoindre maman pour aller manger, et aprĂšs je vais Ă  l’agence immobiliĂšre oĂč le Seigneur avait fait que cette nouvelle sƓur en Christ soit seule Ă  travailler Ă  ce moment-lĂ  et je lui offre la Bible en lui conseillant de ne lire que le Nouveau Testament et les ÉpĂźtres pendant les 3 premiers mois en lisant la Bible tous les jours.
Elle me demanda, pourquoi ?
Je lui ai dit que dans l’Ancien Testament et dans l’Apocalypse qu’est-ce que l’on voit ?
On voit l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT qui ordonne :
– des guerres,
– des meurtres
– et qui appelle la mort,
ce qui n’est pas du tout pour un nouveau converti bon Ă  lire, alors je lui expliquais qu’en lisant le Nouveau Testament et les ÉpĂźtres, cela signifie qu’Ă  partir du 1er livre de Matthieu jusqu’au dĂ©but de l’apocalypse ça raconte :
– qui Ă©tait JĂ©sus-Christ,
– pourquoi Il est venu,
– et pourquoi Il a fait ce qu’Il a fait,
– et quelle est la route que nous devons suivre nous-mĂȘmes chaque jour de notre vie.
Pendant les premiĂšres semaines elle me tĂ©lĂ©phonait tous les jours pour me poser des questions sur ce qu’elle lisait concernant ce qu’elle ne comprenait pas.
Un jour le Seigneur me dit que je devais arrĂȘter avec elle et que je devais lui dire de trouver une Ă©glise car j’Ă©tais en train de prendre la place de l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT dans sa vie.
C’est ainsi donc ce que je fit, je lui conseillai de trouver une Ă©glise Ă©vangĂ©lique oĂč elle se sentirait bien et, plus tard elle me tĂ©lĂ©phona en me disant qu’elle allait bientĂŽt se faire baptiser par immersion et qu’elle me remerciait d’avoir obĂ©i Ă  Dieu pour intervenir dans sa vie.
C’est ainsi que se termine cette partie de mon tĂ©moignage.

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛Le Tout-Puissant utilise mĂȘme les animaux pour nous empĂȘcher de commettre des bĂȘtises💛

Le Tout-Puissant utilise mĂȘme les animaux pour nous empĂȘcher de commettre des bĂȘtises.
Bonjour Ă  tous.
Je vais vous partager un autre de mes témoignages.
Ce tĂ©moignage s’est passĂ© en 2019 lorsque j’habitais prĂšs de la porte des Lilas dans une rĂ©sidence.
J’Ă©tais en conflit avec un voisins sur la rue en face de lĂ  oĂč j’habitais.
C’Ă©tait une personne qui aimait provoquer et faire des histoires.
Tous les matins, il venait à la résidence, et passait son temps à provoquer tout le monde pour chercher la bagarre.
Une nuit, j’en avais vraiment plus qu’assez de son attitude, et j’ai voulu faire une bĂȘtise.
Je connaissais quelle était sa voiture, et vers 3 heures du matin, je me suis levé pour aller abßmer sa voiture.
C’Ă©tait mon intention Ă  ce moment-lĂ , sauf qu’il s’est passĂ© quelque chose de trĂšs Ă©trange qui ne pouvait venir que du Seigneur l’Éternel Tout-Puissant.
À l’instant oĂč je m’approchai de la voiture de ce monsieur, un gros chien de la race Rottweiler que je n’ai jamais vu ni avant ni aprĂšs ce jour-lĂ , c’est mis entre moi et la voiture.
Il Ă©tait trĂšs agressif et m’a bien fait comprendre que si j’avançais, je me ferais mordre.
Donc j’ai reculĂ© et le chien c’est Ă©loignĂ©.
À partir de lĂ  j’ai voulu retourner Ă  la voiture, et voilĂ  le chien qui revient Ă  la charge.
Ça a durĂ© comme ça 4 fois avant que je me rende compte que le chien Ă©tait simplement l’instrument de Dieu pour m’empĂȘcher de faire cette bĂȘtise.
Je me suis souvenu d’une priĂšre que j’avais faite au Tout-Puissant un jour, c’est que si je vais faire quelque chose qui dĂ©plaise au Seigneur, qu’Il m’en empĂȘche, qu’Il mette des obstacles sur mon chemin pour m’empĂȘcher d’aller plus loin.
À ce moment-lĂ , je me suis repenti devant le Seigneur, et dĂšs l’instant oĂč je me suis repenti en demandant pardon au Seigneur, le chien n’avait plus aucune agressivitĂ©, et j’ai mĂȘme pu le caresser lorsqu’il est passĂ© Ă  cĂŽtĂ© de moi pour s’en aller.
Le lendemain matin lorsque je me suis retrouvé en face de ce monsieur à qui appartenait la voiture que je voulais abßmer, je lui ai demandé pardon en lui disant ce que je voulais faire avec sa voiture pendant la nuit.
Il m’a pardonnĂ©, nous avons fait la paix, et depuis, nous sommes restĂ©s en contact et nous nous entendons trĂšs bien maintenant lui et moi.
Ce tĂ©moignage se dĂ©roula en 2019, et c’est aujourd’hui, le 19 juin 2024 que je le publie sur le site.

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛UN VIOL RATÉ PAR MON INTERVENTION💛

UN VIOL RATÉ PAR MON INTERVENTION
Ce mardi 8 dĂ©cembre 2020 Ă  1h45 du matin alors que moi JosĂ© CATELAN j’Ă©tais sur le point de m’endormir, l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT me demande de m’habiller et de sortir pour me rendre prĂšs de la Mairie des Lilas en rĂ©gion parisienne.
Je ne connaissais pas la raison de ce dĂ©placement que je devais faire et de cette demande de la part de l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT, alors je me suis quand mĂȘme exĂ©cutĂ© Ă  cette demande comme Ă©tant urgente.
À cette heure-ci seul les bus de nuit circulaient, je suis donc allĂ© Ă  pied du 10 rue de Fourcy dans le 4e arrondissement de Paris jusqu’Ă  la place du ChĂątelet dans le centre de Paris pour prendre le bus Noctilien numĂ©ro 12, je descends Ă  la Mairie des Lilas.
ArrivĂ© sur place il a fallu attendre environ 10 Ă  15 minutes avant de m’apercevoir de la raison pour laquelle j’Ă©tais sur place.
J’ai Ă©tĂ© tĂ©moin d’un homme qui suivait avec un comportement bizarre une jeune femme dans la rue voulant peut-ĂȘtre l’agresser.
J’ai eu confirmation qu’ils ne se connaissaient pas lorsque la femme s’est retournĂ©e brusquement et a demandĂ© Ă  cet homme :
« je peux vous aider, qu’est-ce que vous me voulez ».
Je me suis rendu vers cette jeune femme qui Ă©tait une trĂšs belle jeune femme d’ailleurs et qui Ă©tait habillĂ©e en tenue de soirĂ©e et je lui ai demandĂ© si je pouvais l’aider.
À ce moment-lĂ  je me suis aperçu qu’elle Ă©tait alcoolisĂ©e, donc pour moi il n’y avait aucun doute, elle Ă©tait en danger.
À 2h du matin Ă  la Mairie des Lilas il n’y a pas un chat dans la rue.
Tout le quartier était désert, pas une seule voiture ni aucune personne dans les alentours.
J’ai donc appelĂ© la police pour signaler ce comportement bizarre et dĂšs que j’ai fini au tĂ©lĂ©phone avec la police, voilĂ  que l’homme est passĂ© Ă  l’acte pour tenter de violer cette jeune femme dans la rue.
Je suis donc intervenu, car cet homme Ă©tait en train de passer Ă  l’acte.
Il venait de mettre cette jeune femme sur le sol, et tout en Ă©tant sur elle, il Ă©tait en train de baisser son pantalon.
Cette femme qui avait une vingtaine d’annĂ©e se dĂ©battait comme elle pouvait, mais avait du mal Ă  lui rĂ©sister.
Moi j’ai couru pour intervenir et maĂźtriser cet homme du mieux que je le pouvais en attendant l’arrivĂ©e de la police.
J’ai hurlĂ© dans la rue de toutes mes forces :
§ « au viol, au viol, il y a un homme qui essaye de violer une femme, appelez la police ».
Pas plus de 5 minutes se sont écoulées aprÚs mes hurlements dans la rue que deux voitures de police sont arrivées sur place et les policier lui ont mis les menottes.
La jeune femme qui a d’ailleurs dĂ©posĂ© plainte pour tentative de viol, et moi je sors du commissariat de police Ă  5h15 du matin car j’ai donnĂ© mon tĂ©moignage Ă  la police.
Je ne serai pas intervenu à ce moment-là cette femme se serait faßte violée.
Je peux dire encore une fois avec certitude que lorsque l’on est utilisĂ© par l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT, et qu’il nous demande de nous rendre quelque part, il faut obĂ©ir immĂ©diatement, car nous ne pouvons pas imaginer Ă  ce moment-lĂ  des consĂ©quences que pourrait avoir notre dĂ©sobĂ©issance.

Votre ami José CATELAN

TÉMOIGNAGE ÉCRIT LE VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2020 À 23H40.

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛ATTENTION ! CAR CELA PEUT ARRIVER À TOUS CEUX QUI NE SONT PAS PRUDENTS :💛

ATTENTION ! CAR CELA PEUT ARRIVER À TOUS CEUX QUI NE SONT PAS PRUDENTS :
Bonjour Ă  toutes et Ă  tous.

La premiÚre phrase dans cette page est le titre et la base de ce témoignage.

Il y a de cela Ă  peu prĂšs 4 annĂ©es, je venais de m’installer dans une rĂ©sidence qui s’appelle la « RĂ©sidence Albin Peyron » qui dĂ©pend de l’ArmĂ©e du Salut dans le 20e arrondissement de Paris oĂč j’ai vĂ©cu du 23 novembre 2016 au 1er dĂ©cembre 2020.
Alors que je me promenais dans les rues de la ville des Lilas en rĂ©gion parisienne, j’ai rencontrĂ© une jeune femme qui avait des soucis avec sa voiture, c’est une femme qui se nomme Claudia, et qui avait une trĂšs belle voiture Mercedes, l’une des derniĂšres sorties Ă  l’Ă©poque.
Donc je me suis rendu vers elle pour voir si je pouvais l’aider, et j’avoue que je ne savais pas si je pourrai l’aider malgrĂ© qu’un de mes tonton, il y a plusieurs annĂ©es de cela, m’avait appris certaines choses au niveau des moteurs de voitures, comme par exemple changer une courroie ou changer des bougies, ainsi que des plaquettes de frein.
Etc

Donc tout en fouillant dans son moteur, je me suis rendu compte que c’est sa courroie d’alternateur qui Ă©tait dĂ©montĂ©e.
Pour me remercier elle m’a donnĂ© un billet de 20 euros, on a Ă©changĂ© nos coordonnĂ©es et on est restĂ© en contact pendant pas mal de temps.
Sur tous les plans c’Ă©tait fantastique.
On s’entendait super bien et en plus de cela je suis trĂšs vite tombĂ© amoureux d’elle.
Elle m’a fait croire qu’elle Ă©tait l’hĂ©ritiĂšre d’une famille trĂšs riche, l’une des cinq familles les plus riches du monde, qu’elle avait une propriĂ©tĂ© en banlieue Parisienne et une propriĂ©tĂ© en Suisse.
Et vu sa voiture et la tenue vestimentaire qu’elle avait Ă  ce moment-lĂ  je n’ai pas eu de difficultĂ© Ă  la croire.
C’est Ă  partir du mois d’AoĂ»t 2020 qu’on a commencĂ© Ă  se rencontrer plus rĂ©guliĂšrement.
MalgrĂ© qu’elle m’avait dit oĂč elle habitait, je ne me suis jamais rendu chez elle.
Ce qui aurait dĂ» me paraĂźtre suspect et Ă©trange, mais je n’ai pas vu le mal Ă  ce moment-lĂ .
Ce n’est qu’Ă  partir du mois de Octobre 2020 qu’on ne communiquait uniquement que par WhatsApp en message Ă©crit, c’est toujours moi qui faisait les messages audio et elle me rĂ©pondait uniquement par Ă©crit.
Elle m’a prĂ©cisĂ© que c’Ă©tait parce qu’elle Ă©tait fatiguĂ©e et qu’on se rencontrerait rapidement de nouveau.
C’est Ă  partir du mois de Novembre 2020 qu’elle m’a proposĂ© de partir avec elle dans sa rĂ©sidence en Suisse.
Un jour du mois de Novembre 2020, elle me contacte par WhatsApp, toujours en message Ă©crit, pour m’expliquer qu’elle avait un souci avec sa carte bleue et qu’elle Ă©tait sous tutelle au niveau finances, ce que je ne savais pas avant qu’elle me le dise Ă  ce moment lĂ , et que pour notre arrivĂ©e en Suisse, elle allait m’envoyer un chĂšque de 6000 euros Ă  mon nom pour le dĂ©poser sur mon compte bancaire et pour pouvoir les retirer en espĂšces afin de lui remettre la somme.
De lĂ , je ne voyais toujours rien de mal ni de suspect dans sa demande.
Mais comme je suis sous curatelle renforcĂ©e, je savais que ma curatrice actuelle ne serait jamais d’accord pour cette transaction.
Donc voilĂ  qu’un soir je contacte ma maman par tĂ©lĂ©phone, car je vivais encore Ă  la rĂ©sidence au mois de Novembre 2020, en lui demandant sans savoir que ma question allait la mettre dans des soucis financiers Ă©normes, si elle acceptait que le chĂšque soit a son nom.
Je ne parlerai pas de ce que ma maman a dĂ» penser Ă  ce moment-lĂ  car je ne peux pas parler Ă  sa place, tout ce que je peux dire c’est qu’elle a dit d’accord.
A ce moment-lĂ , j’ai pu parler Ă  ma maman des projets que j’avais avec Claudia.
Et je ne savais pas non plus qu’Ă  ce moment-lĂ , en acceptant cette transaction, je faisais du blanchiment d’argent.
Car en acceptant de l’argent par chĂšque d’une personne tierce pour ensuite les mettre sur notre compte en banque et les retirer en espĂšces pour lui remettre, çela s’appelle du blanchiment d’argent et ça nous l’avons appris Ă  la banque postale prĂšs de notre domicile quelques semaines aprĂšs les faits.
Le chÚque a été crédité par la banque postale 3 jours aprÚs sur son compte.
Bien entendu Claudia a été immédiatement informée et là, elle me demande de retirer la totalité et de lui verser en tickets PCS.
Petite parenthĂšse : si quelqu’un vous demande de lui verser de l’argent en tickets PCS, ne le faites jamais car c’est le moyen utilisĂ© par les escrocs pour nous soutirer de l’argent.
Pour en revenir Ă  ce tĂ©moignage, il n’a pas Ă©tĂ© possible de retirer la totalitĂ© Ă  la banque postale car il y a un plafond Ă  ne pas dĂ©passer pour les retraits chaque semaine.
Donc Claudia m’a demandĂ© de retirer le maximum autorisĂ© chaque semaine et de lui envoyer en tickets PCS, que je devais prendre en photo avec WhatsApp et lui envoyer la photo des tickets achetĂ©s.
Tout se passait bien Ă  ce moment-lĂ  jusqu’Ă  ce que la banque postale rĂ©clame Ă  ma maman les 3500 euros retirĂ©s sur sa carte bleue car le chĂšque a Ă©tĂ© considĂ©rĂ© comme frauduleux. 

À ce moment-lĂ , tout est allĂ© en se dĂ©gradant autour de ma maman au niveau de la banque postale.
Comme elle n’a qu’une petite retraite de 800 euros par mois et quelle a 440 euros de loyers Ă  donner par mois, sans compter les factures de tĂ©lĂ©phone, Ă©lectricitĂ©, mutuelle, etc.
Elle c’est mise Ă  la recherche d’une banque et, fort heureusement, elle a trouvĂ© un banquier trĂšs comprĂ©hensif Ă  la SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale proche de son domicile oĂč elle a pu ouvrir un compte bancaire courant et tout mettre Ă  jour au niveau des factures.
MĂȘme si Ă  la banque postale elle doit rembourser tous les mois, ce n’est pas une situation facile Ă  vivre chaque jour car les 2 premier mois, toute sa retraite Ă©tait sur le compte bancaire de la banque postale, mais tous les rĂšglements Ă©taient rejetĂ©s.
J’ai mis au moins 3 Ă  4 mois avant de ne plus ĂȘtre amoureux de cette Claudia car l’amour rĂ©el ne disparaĂźt pas aussi facilement mĂȘme quand on vous a fait endurĂ© des choses pas trĂšs jolies.

Je peux vous dire que ça nous est arrivĂ© Ă  moi et Ă  ma maman pour que ça n’arrive pas Ă  d’autres et c’est pour ça que je vous mets en garde de façon Ă  ce que ce tĂ©moignage qui est le mien puisse Ă©viter que d’autres tombent dans le mĂȘme piĂšge.

TÉMOIGNAGE ÉCRIT LE LUNDI 17 MAI 2021

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛TROIS NOUVELLES CONVERSIONS
💛

TROIS NOUVELLES CONVERSIONS

En ce jour du jeudi 18 fĂ©vrier 2021, alors que j’ai mangĂ© ce midi sans maman au restaurant Ă©meraude de la ville de Paris, car maman a mangĂ© dans un autre restaurant Émeraude avec une amie, car le restaurant Émeraude oĂč je suis venu manger en ce jour Ă©tait un petit peu loin pour qu’elle puisse y venir.

DONC VOICI CE TÉMOIGNAGE.
En mangeant, j’avais le casque sur les oreilles avec les louanges au SEIGNEUR que je chante, je suis interpellĂ© par deux hommes et une femme que je n’ai jamais vu dans ce restaurant et qui m’ont exprimĂ© qu’ils Ă©taient de passage.
Ils se sont mis Ă  me poser la question :
(QU’ELLE EST CETTE CHANSON QUE VOUS CHANTEZ ?)
Je leur ai rĂ©pondu tout simplement la vĂ©ritĂ©, en leur expliquant que j’appartient au SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST.
Ils m’ont expliquĂ© qu’il ne connaissent rien du tout Ă  la religion, et qu’ils aimeraient bien que je leur parle un peu de mon JÉSUS comme ils m’ont dit.
Je leur ai dit : D’accord mais, que au lieu de vous parler de JÉSUS-CHRIST, si vous ĂȘtes d’accord je vais vous lire plutĂŽt mes tĂ©moignages ?
Ils ont dit que c’est d’accord !
Alors j’ai commencĂ© par mon tĂ©moignage principal retraçant ma vie, et j’ai continuĂ© dans l’ordre commençant du plus ancien au plus rĂ©cent.
Ils m’ont clairement fait comprendre en me disant de leur bouche, qu’il voulaient vivre les mĂȘmes choses que moi avec JÉSUS-CHRIST.
Donc je leur ai fait confesser JÉSUS-CHRIST de NAZARETH de leur bouche, en leur faisant faire la priùre du salut.

Je leur ai fait répéter ceci :
(SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST DE NAZARETH, JE RECONNAIS QUE MA VIE VÉCUE JUSQU’A MAINTENANT À ÉTÉ N’IMPORTE QUOI.
JE RECONNAIS ÉGALEMENT QUE TOUT CE QUE J’AI FAIT JUSQU’À MAINTENANT, ÇA N’A SERVI À RIEN DU TOUT CAR ÇA A ÉTÉ FAIT SANS TOI.
JE RECONNAIS QUE JE SUIS UN PÊCHEUR ET QUE C’EST L’ENFER QUI M’EST DESTINÉ, ET C’EST POUR CETTE RAISON QUE JE TE DEMANDE, JÉSUS-CHRIST DE NAZARETH, DE VENIR DANS MA VIE ET DE PRENDRE TOUTE LA PLACE DANS MON CƒUR.
JE TE REMERCIE, JÉSUS-CHRIST DE NAZARETH, CAR J’AI LA FOI ET JE SUIS CONVAINCU QUE TU AS ENTENDU ET EXAUCÉ MA PRIÈRE.
AMEN).
Ensuite, je leur ai donné le lien de mon site internet :
VOUS CONNAÎTREZ L’ÉTERNEL, en les invitant Ă  aller le visiter.

TÉMOIGNAGE ÉCRIT LE JEUDI 18 FÉVRIER 2021 À 1H DE L’APRÈS-MIDI

 

đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€ đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€đŸ„€

💛CE QUE TA MAIN DROITE FAIT TA MAIN GAUCHE DOIT L'IGNORER💛

CE QUE TA MAIN DROITE FAIT TA MAIN GAUCHE DOIT L’IGNORER
Moi José CATELAN.
Ce mercredi 3 novembre 2021 Ă  5h30 du matin, L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT me fait quitter mon domicile pour aller prendre le mĂ©tro de la ligne 1 Ă  l’arrĂȘt Saint-Paul direction la DĂ©fense.
Je ne comprenais pas pourquoi, surtout qu’Il me demande de monter et de m’asseoir Ă  un endroit ou il y avait beaucoup de monde et qu’il y avait beaucoup de place de libre aux autres wagons.
Mais bon, ce n’est pas grave et j’ai obĂ©i, sans en connaĂźtre la raison.
Quelques minutes plus tard, j’ai compris lorsque le monsieur assis Ă  cotĂ© de moi cotĂ© fenĂȘtre se leva et une fois les portes du mĂ©tro refermĂ©es, je me rendis compte qu’il avait laisser tomber de ses poches son tĂ©lĂ©phone portable et son portefeuille.
J’ai essayĂ© de dĂ©verrouiller son tĂ©lĂ©phone pour tĂ©lĂ©phoner Ă  un contact pour prĂ©venir mais impossible de le dĂ©verrouiller.
J’ai regardĂ© dans son portefeuille pour voir l’identitĂ© de la personne pour lui rendre, et je l’ai dĂ©posĂ© dans sa boĂźte aux lettres.
Il y avait dedans le portefeuille :
– Carte d’identitĂ©,
– Permis de conduire,
– Carte vital,
– Carte de mutuelle,
– Carte bleue, avec son code inscrit au dos,
– 2 carnets de ticket-restaurant a 12 euros l’unitĂ©,
– Et il y avait Ă©galement 700 euros en billet de 50 et de 20.
J’ai bien entendu tout laissĂ© dans le portefeuille et tout mis dans sa boĂźte aux lettres !
Je voulais laisser mes coordonnĂ©es dans sa boĂźte aux lettres pour qu’il sache que c’est moi, mais L’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT m’a dit de ne pas le faire car ce que ta main droite fait ta main gauche doit l’ignorer.
J’imagine la joie qu’a eu ce monsieur lorsqu’il a retrouvĂ© dans sa boĂźte aux lettres la totalitĂ© de ses affaires avec son tĂ©lĂ©phone portable !

TÉMOIGNAGE ÉCRIT CE JOUR JEUDI 4 NOVEMBRE 2021

 
PETITE PRÉCISION QUE JE TIENS À APPORTER SUR MON DERNIER TÉMOIGNAGE DU JEUDI 4 NOVEMBRE 2021
J’ai eu des commentaires par messages de certaines personnes qui m’ont dit que j’aurais pu garder les 700 euros et les tickets restaurants.
Il est vrai que c’est ce que j’aurais fait si je n’aurais pas eu l’identitĂ© de la personne, s’il n’y avait eu que l’argent et les tickets restaurants.
Mais ayant eu l’identitĂ© de la personne, je ne pouvais pas les garder car devant l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT cela aurait Ă©tĂ© un vol caractĂ©risĂ©, et je suis persuadĂ© que l’ÉTERNEL TOUT-PUISSANT n’aurait plus eu la mĂȘme attitude envers moi-mĂȘme JosĂ© CATELAN.

COMMENTAIRE ECRIT ET PUBLIÉ LE SAMEDI 6 NOVEMBRE 2021

 
+33650922616